SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



La gemmothérapie : une phytothérapie puissante pour la santé

NOUVEAU : Notez l'article avec les étoiles !

 

La gemmothérapie est la forme de phytothérapie la plus méconnue et une des plus puissante avec l’aromathérapie.

7 points à connaître sur la gemmothérapie sont développés dans cet article :

  • qu’est-ce que la gemmothérapie (définition et utilisations pratiques),
  • les plantes les plus courantes et les plus faciles à utiliser,
  • comment prendre la gemmotérapie (posologie),
  • où acheter les produits de la gemmothérapie,
  • comment être sûr de l’efficacité de la gemmothérapie,
  • dans quel cas ne pas prendre de gemmothérapie (danger et effets secondaires),
  • l’histoire de la gemmothérapie.

Qu’est-ce que la gemmothérapie : définition et utilisations pratiques

La gemmothérapie est une méthode thérapeutique utilisant essentiellement des bourgeons de plantes par voie interne comme traitement. Des jeunes pousses et d’autres tissus embryonnaires végétaux peuvent être utilisés.

De plus en plus, la phytothérapie est utilisée pour les cosmétiques, dans les produits d’hygiène corporelle voire même dans les produits d’entretien… c’est à oublier le but premier de la phytothérapie qui est pour la santé. Et bien la gemmothérapie est exclusivement utilisée pour garder ou retrouver la santé. C’est une des formes galéniques les plus efficaces pour l’arthrite, l’arthrose, la ménopause, la fatigue, l’hypertension, la sinusite, la circulation, le stress…

Les plantes médicinales les plus courantes et les plus faciles à utiliser

Les principales plantes utilisées en gemmothérapie sont :

  • les bourgeon de cassis (ribes nigrum), de figuier (ficus carica), de tilleul, de noyer, de bouleau (betula pubescens ou betula alba), d’olivier, d’aulne glutineux, d’orme, de noisetier, de pommier, d’aubépine…
  • les jeunes pousses d’airelle, de framboisier, de romarin, de ronce, de rosier sauvage,  de myrtillier, de lilas, de genèvrier, de séquoïa…
  • la sève de bouleau est aussi employée comme draineur, la sève se prennant en cure au printemps.

Ils sont utilisés par de nombreux praticiens des médecines douces pour le drainage de l’organe que chaque bourgeon de plante a pour cible privilégiée.

Comment prendre la gemmotérapie : posologie

La posologie diffère selon les modes de préparation, qui intègrent la dilution au dixième, ou pas. S’il sont pris en pharmacie, les flacons de macérâts glycérinés sont dilués à la première décimale homéopathique, leur posologie est entre 50 et 150 gouttes. Ailleurs l’utilisation la plus courante est pure, dans ce cas la posologie est entre 5 et 15 gouttes.

Les laboratoires homéopathiques qui ont commercialisé la gemmothérapie utilisent le bourgeon frais qui est mis en macération dans un mélange alcool-glycérine (50/50).
Après macération et filtration, le liquide obtenu appelé macérat-mère est dilué au 1/10ème dans un mélange eau-alcool-glycérine afin d’obtenir le macérat glycérine D1 ou encore dénommé 1D (par exemple, Ribes Nigrum D1).

Il est à noter que l’école belge préconise l’utilisation directe d’un macérat-mére obtenu dans un mélange eau-alcool-glycérine. Cette méthode permet une efficacité maximum avec une quantité d’alcool minimum (très utile pour les enfant ou les animaux).

Où acheter les macérâts glycérinés de la gemmothérapie ?

Les laboratoires vendant des macérâts glycérinés de bourgeons sont par exemple : Boiron, Herbalgem, Equilor, Santarome, Bonusan.

La gemmothérapie achetée en pharmacie est la moins cher, mais elle est toujours diluée, très industrialisée, c’est celle qui a l’impact écologique le plus grand en étant mécanisée. Les arbres sont arrachés pour récupérer les bourgeons. De plus, la gemmothérapie bio est préférable pour certaines plantes couramment cultivées comme le citron, car des résidus de pesticides sont plus susceptibles d’être présents dans les préparations.

Même si en pharmacie les produits gemmothérapiques sont remboursés en France par la sécurité sociale sur prescription médicale, il est trop souvent préférable de les prendre en boutiques bio pour les raisons indiquées plus haut.

Comment être sûr de l’efficacité de la gemmothérapie ?

Vous trouverez facilement des avis sur la gemmothérapie dans les forum qui témoignent de son efficacité. Wikipedia nous livre un article long sur la gemmothérapie qui est une technique utilisée par des médecins.

La gemmothérapie, dont les bourgeons de cassis et de bouleau sont les plus connus, est une phytothérapie particulièrement efficace. Pourquoi la gemmothérapie est plus efficace que les autres préparations de plantes médicinales ? Parce que la gemmothérapie utilise les tissus embryonnaires des végétaux. L’action thérapeutique du macérât glycériné de la gemmothérapie est plus grande grâce à la vitalité de ces jeunes tissus indifférenciés.

Pourtant les teinture-mères ont une utilisation beaucoup plus fréquente, les pharmaciens connaissent rarement bien la gemmothérapie.

La gemmothérapie est par exemple utilisée pour l’arthrose, la ménopause, l’hypertension, la sinusite, la circulation, la fatigue, le stress, pour aider à maigrir, pour résoudre les problèmes de peau

Contre-indications de la gemmothérapie, danger et effets secondaires

Les contre-indications de la gemmothérapie sont extrêmement rares. Par exemple, les bourgeons peuvent être pris en cours de grossesse, l’inconvénient principal étant l’alcool. Toutefois, si le macérât est de bonne qualité et sans être dilué dans de l’alcool, les quantité consommées sont infimes… moins de 3 gouttes d’alcool par jour. Il est tout de même hautement préférable de suivre les indications d’un professionnel en cas de grossesse.

La gemmothérapie est parfois utilisée pour aider au traitement d’un cancer ou d’autres pathologies lourdes sans interactions avec des médicaments. De très rares bourgeons ou jeunes pousses difficiles à trouver possèdent des contraintes comme le houx. Les jeunes pousses de gui doivent être diluées dix fois plus que les autres pour une action thérapeutique à la même posologie que les autres macérâts. Ce cas est exceptionnel.

Les bourgeons et la gemmothérapie de manière plus générale sont de nos jours utilisées dans des compléments alimentaires sans le savoir. L’alimentation vivante utilise aussi des graines germées et jeunes pousses directement dans l’assiette sans cuisson.

L’histoire de la gemmothérapie

Découverte en Belgique, la gemmothérapie est beaucoup plus récente que l’utilisation des autres produits de la phytothérapie : huile essentielle ou aromathérapie, teintures-mère (à ne pas confondre avec la teinture d’iode), poudre micronisée, infusion, décoction, macération, élixirs floraux ou fleurs de Bach… qui sont d’autres formes galéniques de la phytothérapie.

Historiquement, la gemmothérapie commence avec le Dr Pol Henry qui est né le 22 octobre 1918, en Belgique et décédé quelques jours avant ses 70 ans.

Le Dr Pol Henry fut le premier à poser l’hypothèse que le jeune tissu végétal formé de cellules qui se divise rapidement devait contenir une énergie thérapeutique hors du commun. De plus ces jeunes cellules possèdent tout le savoir-faire thérapeutique du végétal. C’est ainsi que le bourgeon de tilleul est aussi bien utilisé pour le sommeil (propriété calmante des feuilles) que pour drainer les reins (propriété diurétique de l’aubier).

Le Dr Pol Henry dénomma cette nouvelle forme de phytothérapie, la phytoembryothérapie qui deviendra plus tard la gemmothérapie, nom donné par le Dr Tetau (homéopathe français).

En dehors des homéopathes, les naturopathes ou naturothérapeutes sont souvent les plus à même de conseiller la gemmothérapie.