SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



La graine de blé

NOUVEAU : Notez l'article avec les étoiles !

 

Le blé est la plus célèbre des céréales ; celle qui est produite en plus grande quantité et qui est consommée dans le monde de multiples façons. Elle est très riche en nutriments indispensables à la santé. Cependant elle contient du gluten, composant qui n’est pas toléré par un pourcentage de la population occidentale de plus en plus grand.

Le blé : la céréale la plus cultivée

Le blé, est une graminée du genre Triticum cultivée depuis la préhistoire. En grain, en flocon, en farine, concassé en semoule de divers calibres… il est, avec le riz, l’aliment le plus courant dans le monde. On en fait du pain, des bouillies, des crêpes, des pâtes, des gâteaux et, invisible, il fait partie de la composition de nombreux produits alimentaires industriels.

Diverses variétés de blé ont été et sont encore cultivées : l’épeautre, l’engrain, le blé dur, l’amidonnier, que ce soit en Occident, au Moyen-Orient ou en Amérique du Nord. C’est toutefois le blé tendre (triticum æstivum) ou froment qui a la préférence des consommateurs parce qu’il donne une farine souple, adaptée à la confection du pain. De la sorte c’est celui qui est produit en plus grande quantité. Le blé dur (Triticum turgidum) n’est pas pour autant délaissé, car il est plus approprié à la production de semoule et de pâtes alimentaires.

Les multiples façons de consommer la graine de blé

La graine de blé se consomme en accompagnement, comme le riz ou mélangée au riz. On la cuit pendant une heure et demie à couvert dans trois fois son volume d’eau salée. Un filet d’huile d’olive ou de citron suffit à l’assaisonner.

La graine germée est plus digeste. Pour la santé, le germe de blé est riche en bonnes huiles, mais devient rapidement rance. C’est pourquoi, dans la fabrication de produits industriels le germe de blé est écarté pour être confié aux fabricants de produits diététiques. Le germe de blé se consomme en huile ou en paillettes à saupoudrer sur les aliments ou à rajouter aux préparations à base de farine.

Il est encore possible de faire germer soi-même en quelques jours, des grains de blé pour peu qu’on réunisse les conditions de température et d’humidité. Les graines germées sont excellentes en salade seules ou associées à des tomates ou des avocats et font une décoration originale. On peut aussi les cuire légèrement dans le jus des plats cuisinés. On peut encore les mixer et les ajouter à la pâte à crêpes. Le pain d’Essène aux céréales germées bio ou pas est un pain qui peut être fait à partir de graines de blé germées.

La graine de blé : un aliment riche en nutriments

Une graine germée est plus riche en nutriments qu’une graine sèche. La chimie qui se passe pendant la germination transforme sa composition qui est déjà plus qu’intéressante pour la santé.

La graine de blé est riche en phosphore, en magnésium, en fer, en zinc, en manganèse, en cuivre et en protéines (gluten). Elle est riche aussi en vitamines : la niacine ou vitamine B3 ; la thiamine ou vitamine B1 ; la riboflavine ou vitamine B2 ; la vitamine B6, l’acide folique ou vitamine B9, l’acide pantothénique ou vitamine B5.

Les nutriments contenus dans le blé

La niacine fait baisser le cholestérol et participe de la sorte à prévenir les maladies cardiovasculaires. L’acide pantothénique participe au métabolisme des protéines, des glucides et des lipides ainsi qu’à la synthèse des hormones. 225 grammes de blé contiennent les 5mg nécessaires à l’apport nutritionnel quotidien en vitamine B5. L’acide pantothénique est détruit par la cuisson.

La thiamine et la riboflavine participent à la transformation des glucides en énergie. Ce sont donc des nutriments indispensables au fonctionnement des muscles et du système nerveux. 20 grammes de blé germé contiennent l’apport quotidien en thiamine indispensable à un adulte. La carence en vitamine B1 provoque des troubles neurologiques graves.

Un bémol : l’intolérance au gluten

Il n’existe aucune contre-indication à la consommation de blé si ce n’est l’allergie et l’intolérance au gluten, maladies qui touchent un pourcentage de la population occidentale de plus en plus élevé. Les apports nutritionnels du blé peuvent alors être compensés par une céréale qui n’en contient pas comme le sarrasin, le riz, le quinoa, le fonio ou l’amarante.

L’intolérance au gluten à ne pas confondre avec l’allergie peut tout à fait être presque visible et provoquer pourtant des problèmes intestinaux, des problèmes nerveux, des problèmes de peau, des rhumatismes, une anxiété, du stress, de l’irritabilité et bien d’autres affections courantes, qui ne trouveront aucune autre cause évidente.