Le Blog du Bien-Être au Naturel

Bien-Être, alimentation et écologie : une mine d'or d'astuces



L’utilisation du lavement intestinal

Le lavement intestinal est un procédé efficace qui consiste en un lavement en profondeur du gros intestin. Il existe plusieurs méthodes et recettes pour bien faire.

But du lavement intestinal

Le but du lavement intestinal est bien évidemment de prendre soin de son corps par l’intérieur. Le lavement va vider et nettoyer en profondeur le gros intestin, sans causer aucun dommage puisque naturel. Il va ainsi éliminer les déchets résiduels et les toxines, ainsi que les bactéries mortes ou en mauvais état, contenues dans l’intestin.

Le lavement intestinal peut  être envisagé également en cas de constipation régulière ou encore en traitement pré (ou post) opératoire.

Équipement nécessaire pour un lavement intestinal

Dans ce domaine, vous pourrez vous équiper très simplement et pour un budget dérisoire. En effet, pour effectuer un lavement intestinal dans de bonnes conditions, vous aurez besoin d’un kit contenant :

  • un sac de 1,5 ou 2 litres de contenance,
  • un tuyau en caoutchouc avec un clamp,
  • une canule de douche vaginale,
  • une canule anale.

Il est possible d’opter pour une poire à lavement de 250 cl et dans ce cas, l’utilisation est plus aisée à deux.

Méthodes de lavement intestinal

L’eau pure (et chaude) est la solution la plus pratiquée. Une eau à laquelle il convient d’ajouter du bicarbonate de sodium, à raison d’une cuillère à café par litre d’eau.

L’eau-soda en pâte : l’association de l’eau pure et du soda en pâte permet au cours du lavement intestinal de ressentir un profond bien-être. Confort supplémentaire en sus des vertus de nettoyage de cette méthode.

Le café : dans ce cas, les proportions sont les suivantes, à savoir 3 cuillères à soupe de café par litre d’eau. L’utilisation du café a de nombreuses vertus, en plus du seul but nettoyant, car il stimule le foie et la vésicule biliaire.

Le sel marin : 2 cuillères à soupe de gros sel bien dilué par litre d’eau sont idéales pour un lavement.

Comment procéder ?

Pour procéder à un lavement intestinal, il convient tout d’abord de fixer la sac à une distance suffisante pour éviter les crampes du receveur. Généralement, une hauteur de 45 cm au-dessus de la personne est idéale.

Il faut ensuite lubrifier suffisamment la canule avant de la mettre en place sur l’anus. Pendant l’installation de la canule, penser à la diriger vers le nombril. C’est une astuce toute simple qui facilite grandement l’insertion.

Pendant la durée du lavement intestinal, le receveur peut à loisir se masser au niveau du ventre afin de faciliter encore plus la circulation du liquide et toujours dans le but d’éviter toute crampe. Si cela se produit malgré tout, il faut cesser le débit du lavement à l’aide du clamp, respirer très calmement et attendre que tout signe soit passé avant de reprendre l’opération.

Il est très important que le débit du produit de lavement soit très faible, à basse pression.

La position du receveur est également importante dans la bonne marche du lavement intestinal.

Pour cela, plusieurs choix sont possibles.

  1. allongé confortablement sur le dos, en ramenant bien les pieds près du bassin, jambes repliées.
  2. à quatre pattes est une position idéale pour éviter l’inconfort et les crampes, il faut bien se caler et notamment la tête, à l’aide d’oreillers confortables.
  3. allongé sur le côté gauche, avec la jambe droite très bien remontée près de la poitrine alors que la gauche reste légèrement fléchie seulement.

 

Lorsque l’administration est terminée, le délai avant de l’expulser naturellement dépendra de chacun. Il est parfois utile de garder le liquide quelques minutes avant l’expulsion.