Le Blog du Bien-Être au Naturel

Bien-Être, alimentation et écologie : une mine d'or d'astuces



Faire soi-même son probiotique naturel

Faire son probiotique par la fermentation des céréales et la lacto-fermentation

Un probiotique est un ensemble d’organismes vivants (bactéries et levures) qui contribuent au bon équilibre de la flore intestinale. Très en vogue depuis quelques années, les probiotiques sont des alliés pour refaire la flore intestinale détruite.

Un probiotique maison, facile, et pas cher

Dans son livre intitulé « La bouillie idéale entre toutes », le Dr Khul nous livre le secret des céréales fermentées. À partir de graines, vous pouvez créer un formidable probiotique.

Recette de probiotique tirée du livre :

  1. concassez les grains (ne pas moudre) et mettez-les dans un bol,
  2. faites chauffer de l’eau, à 45 degrés. La quantité de l’eau doit être le tiers du poids des céréales (150 grammes de céréales pour 50 ml d’eau par exemple),
  3. Versez l’eau chauffée sur les céréales et mélangez,
  4. protégez la préparation avec une toile qui permet de laisser respirer, comme une toile en lin,
  5. laissez reposer pendant cinq jours,
  6. au bout de ce laps de temps, un dépôt s’est formé. C’est le résultat de la fermentation.

Le mélange est ainsi prêt pour des petits déjeuners (muesli, ou Khul-muesli).

La couleur et l’odeur peuvent varier selon le type de céréales fermentées choisies. Si l’on peut utiliser tout type de graine, l’auteur préconise néanmoins le blé pour cette recette.

Les vertus des céréales fermentées sont nombreuses, les bactéries et champignons présents transforment et créent des éléments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme et rééquilibrent la flore intestinale.

Attention cependant à bien respecter le mode d’emploi de la recette. L’aspect et l’odeur jouent un rôle primordial, ce sont eux qui garantissent la réussite de la lacto-fermentation. En cas d’odeur désagréable ne pas manger la préparation et essayez de comprendre pourquoi cela a raté (température trop élevée, mauvaise quantité d’eau, temps trop long…)

La fermentation et la lacto-fermentation pour la santé

La moisissure n’est pas toujours mauvaise pour la santé. Au contraire, certaines bactéries et levures permettent de conserver les aliments, de se maintenir en bonne santé grâce à l’action bénéfique de certains champignons et bactéries… Ces bactéries et levures, les probiotiques, sont surtout connues pour la confection de fromages et de yaourts, mais elles sont aussi utilisées sur les fruits et légumes, sous formes de lacto- fermentation.

Qu’est-ce que la lacto-fermentation ?

La lacto-fermentation est une transformation des substances organiques par des bactéries lactiques en majorité. Celles-ci transforment le sucre en acide lactique. C’est une méthode utilisée pour la choucroute fermentée par exemple. Mais on peut tout à fait l’employer pour conserver d’autres aliments (carotte, concombre…)

Bienfaits des aliments fermentés et lacto fermentés sur notre organisme

Les probiotiques naturels, sont une source de vertus pour notre organisme. Ils conservent la vitamine C, mieux, ils sont capables d’en synthétiser. Ils régulent l’acidité gastrique et favorisent l’absorption du fer.

Ce sont aussi des désinfectants naturels et des antiseptiques, ils empêchent les mauvaises bactéries de se développer, d’où l’utilisation de la lacto-fermentation pour conserver les aliments.

Bien entendu, ils régulent la flore intestinale, qui, à cause d’une mauvaise alimentation et/ou à cause d’un traitement à base d’antibiotiques, est mise à mal, causant des troubles digestifs, diminuant l’efficacité du système immunitaire, parmi tant d’autres. Les probiotiques servent principalement à rééquilibrer la flore intestinale grâce à l’action des bactéries lactiques déjà présentes dans les intestins, mais aussi dans les muqueuses.

Notons également que prendre des probiotiques est une base dans ce qu’on appelle « l’alimentation vivante ».



Pour en savoir plus sur nos engagements, cliquez sur le lien : conseil santé et confiance.