SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



Les vertus de l’eau dialytique

NOUVEAU : Notez l'article avec les étoiles !

 

« Eau dialytique » à première vue, le terme est surprenant. Pourtant, il est intéressant de découvrir en quelques lignes, les nombreuses vertus de ce produit qui facilite l’élimination des toxines et des métaux lourds dans l’organisme humain.

Le principe pour avoir une eau qui hydrate

Le processus de fabrication repose sur une technique simple visant à augmenter la capacité naturelle de dissolution que possède l’eau.

En créant un champ électrophysique, l’ampoule de Slackstone 2®, change le positionnement des atomes H-O-H de la molécule d’eau avec laquelle on la met en contact et en augmente la capacité de dissolution. Ceci augmente le pouvoir du corps à ce drainer lui-même.

Une fois bue, l’eau dialytique ainsi obtenue s’incorpore au sang et divers fluides (urine, bile, etc.), avec la capacité de dissoudre les corps cristallins stockés par l’organisme.

Les propriétés de l’eau dialytique

L’ingestion d’eau dialytique peut être conseillée dès qu’il est nécessaire d’éliminer et/ou d´éviter la formation ou la réapparition de corps cristallins dans l’organisme.

L’eau dialytique est utilisée :

  • en traitement préventif ou curatif dans les cas de lithiase rénale ou biliaire (calculs),
  • en complément d’un traitement contre la goutte ou l’excès d’acide urique,
  • pour prévenir les problèmes d’artériosclérose,
  • en odontologie, pour éliminer les calculs formés dans le système dentaire,
  • pour le nettoyage et l’hydratation de la peau, en ingestion ou en vaporisation,
  • de manière plus générale comme dépuratif, pour aider l’organisme à mieux évacuer les résidus minéraux,
  • et enfin, cette eau est parfois utilisée en cas d’excès de calcium dans les larmes, chez les personnes à mobilité réduite (dont l’immobilité conduit souvent à une augmentation des résidus cristallins dans l’organisme), en cas d’irritabilité chez certains enfants autistes (qui produisent parfois une grande quantité d’oxalates s’accumulant dans le foie, les reins, le cerveau et augmentant leur état d’irritabilité)…

Attention : les informations présentées ici ne visent en aucun cas à remplacer un traitement. Demandez toujours à votre médecin ou à votre spécialiste, ses conseils pour la prescription. Il est parfois étonnant de voir des avis favorables de personnes ayant eu un cancer.

En outre, il est particulièrement recommandé de ne pas utiliser l’eau dialytique seule mais bien en association avec d’autres traitements ou thérapies, dont elle augmentera l’efficacité. D’ailleurs, voici nos conseils à propos de l’eau et son importance pour la santé.

Mode d’emploi pour produire cette eau

L’utilisation de l’eau dialytique est relativement simple et économique.

  1. Il suffit de plonger une ampoule de Slackstone II® dans un verre d’eau (environ 25 cl) pendant 24 heures, à température ambiante, de façon à couvrir toute la partie épaisse de l’ampoule. Cette dernière ne doit pas être ouverte ni cassée puisque l’énergie générée par les cristaux qu’elle contient traverse le verre et passe dans l’eau.
  2. Au bout de 24 heures, retirer l’ampoule et consommer immédiatement l’eau ainsi obtenue.
  3. Pour préparer la prochaine prise, renouveler l’opération.

Chaque ampoule sert à préparer 40 verres d’eau dialytique et une boîte de Slackstone® contient 2 ampoules.

Pour la posologie, se référer au tableau de contrôle contenu dans la boîte, mais là encore, le suivi et le conseil d’un professionnel sont essentiels.

Où se procurer les ampoules de Slackstone ?

Il est facile de commander ce produit sur le net même sur des boutiques en ligne en France, alors que le produit vient d’Espagne.

Un processus physique de l’eau

C’est le R.P. José Ignacio Martín-Artajo Alvarez S.J. (13/04/1904 – 13/12/1984) qui est à l’origine de la découverte du processus physique permettant la fabrication de l’eau dialytique.

Passionné de génie civil et d’électrotechnique, le Père Martin Artajo créa en effet de nombreux appareils, dont les ampoules Slackstone II®, processus breveté permettant de préparer l’eau dialytique.