SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



Le drainage du corps pour la santé

NOUVEAU : Notez l'article avec les étoiles !

 

Le drainage consiste en la migration des toxines vers les organes émonctoires. Ces émonctoires drainés sont en priorité les reins, le foie, la vésicule biliaire et les intestins. Il existe d’autres émonctoires secondaires qui sont activés lors d’une trop grande solicitation des émonctoires principaux : ce sont les poumons, la peau et, chez la femme, le vagin. Cette activation des émonctoires secondaires est anormale et se traduit par une pathologie d’élimination comme une sinusite, de l’acné ou des pertes blanches.

D’où l’intérêt de ne pas réserver le drainage du corps uniquement à la perte de poids, mais à toutes personnes ayant conscience que son organisme s’encrasse avec le temps, sans nécessairement être particulièrement en présence de polluants, car le corps produit des déchets par son seul fonctionnement normal.

Les moyens utilisés pour drainer font largement appel aux plantes médicinales, aux vitamines, aux anti-oxydants, aux enzymes et à certains minéreaux. Les aliments et nutriments d’une alimentation bio permettant le drainage bio feront naturellement partie d’une alimentation choisie pour ses qualités nutritionnelles, pour un plus grand bien-être et une bonne santé.

De nombreuses thérapeutiques se prévalent de traiter par le drainage les toxines (les poisons naturels ou artificiels) comme la naturopathie, l’argilothérapie, l’homéopathie, l’isothérapie, la morathérapie, la détoxination, la réflexologie et d’autres thérapies énergétiques. Le drainage lymphatique manuel (DLM) se base sur la vertu de détoxination et de drainage. La question n’est pas de savoir si ces méthodes sont légitimes, mais cela met en lumière l’importance d’une telle approche et des effets sur le corps comme sur l’esprit du drainage.

L’alimentation bio ou biologique se veut être une alimentation de drainage bio où les draineurs sont absorbés naturellement dans l’alimentation.