SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



L’équilibre acido-basique et le magnésium dans les aliments

NOUVEAU : Notez l'article avec les étoiles !

 

Le concept d’équilibre acido-basique a été développé au milieu du XX ème siècle par les thérapeutes Mayr et Hayr. Il s’agit d’un courant de la diététique qui s’appuie sur une approche holistique afin de se maintenir en bonne santé. L’équilibre acido-basique dans l’alimentation est un concept fort de la méthode du Dr Kousmine.

Respecter les concepts de l’équilibre acido-basique permet d’augmenter sa vitalité, de renforcer son système immunitaire et de prévenir certaines maladies comme l’ostéoporose ou la spasmophilie (carences en calcium et magnésium). Selon les principes de l’équilibre acido-basique, la vie doit être équilibrée. Se maintenir en bonne santé passe par un équilibre alimentaire et une juste hygiène de vie.

Le concept acido-basique distingue deux tendances principales, l’acidose, qui correspond à un terrain acide et l’alcalose, presque jamais rencontrée de nos jours. Ces dynamiques sont indissociables du mode de vie. Elles résultent de l’alimentation, de la durée de sommeil, de l’hygiène, de l’état émotionnel, de la pratique d’une activité physique et de l’oxygénation.

L’équilibre acido-basique peut être évalué à travers le pH sanguin et urinaire. Cette mesure n’est pas fiable pour déterminer la quantité d’acidité contenue dans l’organisme. En effet, le sang ne peut pas subir de fortes variations de pH et il doit être légèrement alcalin afin d’assurer efficacement sa fonction de transport de l’oxygène. Une personne en vie doit avoir un pH sanguin situé entre 7,32 et 7,42. Un pH urinaire normal est situé entre 6,5 et 7,5. Un pH urinaire de la deuxième urine du matin régulièrement en dessous de 6 est indicateur de terrain acide. Un pH normal peut tout à fait masquer une incapacité des reins à effectuer leur travail d’élimination des acides. Ce pourquoi les signes d’acidose devront être pris de manière plus sûrs qu’un pH urinaire normal.

L’acidose chronique : le déséquilibre acido-basique le plus courant

Nos styles de vie moderne imposent des habitudes de vie acides qui conduisent à un déséquilibre acido-basique du corps. Mauvais choix alimentaires, consommation d’alcool et de tabac et exposition aux stress sont devenus courants et quotidiens. Lorsque les facteurs acidifiants sont excessifs, l’organisme peine à maintenir un équilibre. Il puise dans les organes les nutriments alcalins nécessaires à son fonctionnement. Cet état s’appelle une acidose chronique. L’acidose conduit à l’apparition de troubles physiques et émotionnels comme une mauvaise gestion du stress, des problèmes musculaires, une fatigue excessive, une dépression ou de la spasmophilie.

Afin de sortir de ce cycle vicieux, il est primordial de réconcilier les facteurs acides et alcalins. L’harmonie de ces deux polarités permettra de retrouver une harmonie physique et un équilibre émotionnel.

Les différents types d’aliment

La théorie acido-basique distingue différents types d’aliments :

  1. les acides,
  2. les acidifiants,
  3. les alcalins,
  4. et les alcalinisants.

Le problème est que certains aliments au pH alcalin ou neutre comme le citron seront en fait acidifiants pour certaines personnes et alcalinisants pour d’autres. Bref, il est impossible de donner une liste fiable pouvant servir à tout le monde. Ceci explique d’ailleurs des différences importantes entre les listes d’aliments.

Toutefois, les aliments acidifiants sont souvent plus agréables au palais que les aliments alcalins. Parmi les aliments acidifiants on peut citer la viande, la charcuterie, le fromage, le sucre raffiné ou le café. Les aliments alcalinisants comprennent notamment les graines germées, les légumes verts ou certains fruits secs.

Une acidose chronique se traduit toujours par une perte de minéraux alcalins comme le magnésium ou le calcium. L’organisme sera contraint de les puiser dans ses réserves pour maintenir son équilibre.

Le magnésium

Le magnésium est un nutriment indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Il s’agit d’un minéral alcalin qui agit comme un anti-stress naturel. Le corps ne produit pas de magnésium, mais en consomme lorsqu’il se trouve en situation de stress ou lors d’une activité physique. Il est donc primordial de consommer ce nutriment régulièrement afin de ne pas s’exposer à une carence. Une apport insuffisant en magnésium se traduit par des crampes musculaires, une fatigue excessive, de la spasmophilie et des états dépressifs.

Les aliments riches en magnésium sont les légumes verts, les oléagineux, les céréales complètes, la banane, le chocolat et certaines eaux minérales. Le magnésium est plus facilement assimilé par l’organisme lorsqu’il est puisé dans les aliments que lorsqu’il est consommé par le biais de l’eau.

Afin de faire face à une situation de stress aiguë ou à des troubles comme la spasmophilie, il faut impérativement réguler son assiette et consommer des aliments riches en magnésium.

On choisira ainsi de consommer du pain complet au lieu de pain raffiné. On pourra cuisiner des salades à base de lentilles, accompagnées de carottes, ou de laitue. On évitera d’assaisonner ses salades avec du vinaigre ou du citron. On pourra aussi se concocter un muesli maison avec des céréales complètes, des raisins, des amandes et des noisettes. On pourra enfin se préparer un succulent dessert « source de magnésium » en nappant des bananes de chocolat noir.

Pour augmenter les bienfaits de ces aliments, il est recommandé de consommer des légumes crus plutôt que cuits, et de bien mastiquer pendant les repas. Les nutriments contenus dans les fruits seront mieux absorbés par l’organisme s’ils sont consommés en dehors des repas. Les fruits sont mieux digérés et n’entraînent pas de fermentation, de ballonnements ou de flatulences s’ils sont consommés seuls et l’estomac vide.