SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



Les vertus du sel rose de l’Himalaya

NOUVEAU : Notez l'article avec les étoiles !

 

Issu du cœur des contreforts des chaînes montagneuses, le sel Himalaya, d’origine fossile, doit sa naissance à l’évaporation des mers, il y a 250 millions d’années.

C’est entre 100 et 400 mètres que ce sel rose est extrait. Le sel rose de l’Himalaya doit sa couleur à l’oxydation du fer qu’il contient.

Du fait de cette profondeur, ce sel est protégé de toute pollution extérieure, faisant de lui un produit pur, sain et naturel.

Sa composition, outre le chlorure de sodium, fait la part belle aux oligo-éléments (plus de 80), dont les principaux sont le fer, le magnésium, le calcium et le potassium.

En cuisine, on l’utilise comme son sel habituel. À noter qu’il existe du sel de l’Himalaya agrémenté d’épices, pour donner une touche d’originalité à vos plats.

Pour désintoxiquer le corps, dans un récipient rempli d’eau de source fraîche, mettez une poignée de cristaux de sel. Il faut attendre plusieurs heures à une journée pour obtenir une solution saturée.

Boire une cuillère à café ajoutée à un verre d’eau à jeun, pendant trois mois.

Bain détressant : 500 g à un kilo de sels (250 g pour les enfants) dans un bain à 37 degrés pendant 30 minutes. Ne pas se rincer. Pas plus de deux fois par semaines.

Lampes de sels de cristal : les lampes de sels, grâce à la production d’ions négatifs, assainissent l’air. De plus, elles neutralisent les ondes électromagnétiques de plus en plus importantes dans nos habitations.

Pour les propriétaires de chevaux

Le sel Himalaya, sous forme de pierre à lécher, contribue à la vitalité de votre cheval. En outre, ce sel diminue les problèmes articulaires et ligamentaires.