SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



Les bienfaits de l’Ashwagandha

NOUVEAU : Notez l'article avec les étoiles !

 

Les utilisations de l’ashwagandha révèlent tous les bienfaits de ce ginseng indien.

Quelle est l’origine de l’ashwaganda?

L’ashwagandha, remède traditionnel que l’on trouve en Inde et en Afrique, est une plante médicinale connue pour ses vertus bienfaisantes. Appartenant à la famille du poivre, l’ashwagandha est utilisée depuis plus de 2 000 ans en médecine ayurvédique et en médecine indoue. Ses propriétés rappellent celles du ginseng, racine chinoise connue pour améliorer le confort et rallonger l’espérance de vie. Ce pourquoi, l’ashwagandha ou Withania somnifera en latin est souvent appelée en Europe ginseng indien. Le nom d’ashwagandha veut dire « cheval » en sanskrit et fait référence aux bienfaits de la plante d’ashwagandha qui donne à ses consommateurs la « force d’un cheval ».

Les propriétés de l’ashwaganda pour la santé

L’ashwagandha est réputée pour favoriser le confort de vie : l’utilisation de cette plante biologique comme anti-inflammatoire et antiseptique permet d’aider une personne pour l’asthme, la fièvre et le rhume des foins. Le tonus et la vigueur qu’elle apporte pousse l’organisme du consommateur à lutter contre les migraines, la fatigue, les insomnies, et les pertes de mémoire. Ainsi, la consommation de celle-ci apporte de la vitalité, de l’énergie et de la résistance et favorise la mémorisation. Grâce à l’effet relaxant qu’elle procure, l’ashwagandha est aussi utilisée pour combattre la dépression, les troubles nerveux, l’anxiété et l’hypertension. En fortifiant et en renforçant l’organisme, l’ashwaganda permet de d’amlériorer les conditions de vie en de divers problèmes médicaux comme les rhumatismes, l’anémie, la sclérose en plaques ou bien encore l’infertilité. Cette plante est également reconnue pour ses propriétés anti-cancer et ses actions anti-ulcères. L’ashwagandha, tout comme le gingembre ou le ginseng, est un aphrodisiaque qui est utilisée contre l’impuissance. Autant de propriétés qui mettent en lumière les bienfaits de l’ashwagandha pour l’organisme.

Les dangers de l’ashwagandha

On ne connait pas d’effets secondaires concernant l’ashwagandha. Toutefois, consommée à forte dose, cette plante médicinale peut avoir un effet hypnotique et agir comme un sédatif léger sur l’organisme, provoquant la somnolence. Pour éviter tout danger, attention donc à la posologie administrée.
De plus, la consommation d’ashwagandha est fortement déconseillée aux femmes enceintes, ou aux jeunes mères allaitant leur enfant.
Il est également conseillé d’éviter de consommer de l’ashwagandha en même temps que des médicaments sédatifs, barbituriques ou anxiolytiques.

Comment consommer l’ashwagandha ?

L’ashwagandha est un petit arbuste avec des fleurs jaunes-vertes. Les feuilles ainsi que la racine (séchée et mise en poudre) sont utilisées. Cette plante médicinale se présente sous forme de poudre, en capsule ou en extrait fluide. On peut également la trouver sous forme de racine séchée pour faire des infusions : il faut alors mettre les racines à bouillir durant quinze minutes, puis laisser infuser dix bonnes minutes.
Le dosage de l’ashwagandha en poudre se limite à une cuillère à café une à deux fois par jour. Elle peut être dissoute dans un café ou dans de l’eau chaude parfumée de miel. En Inde, la coutume veut que l’ashwagandha se mélange dans du lait chaud sucré.
Concernant les capsules d’ashwagandha, il convient de prendre un comprimé deux fois par jour. Pour l’ashwagandha fluide, commercialisée en ampoules, 40 à 80 gouttes d’eau par verre d’eau sont tolérées, trois fois par jour maximum.