SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



Définition de la santé selon l’OMS (santé individuelle mentale, physique et sociale)

« La santé est un état précaire ! » faisait dire l’écrivain Jules Romain à son héros le Docteur Knock. La physiologie voudrait plutôt que l’on parle d’état fragile et précieux où la santé demande à être entretenue par des mesures hygiéniques et diététiques afin d’éviter les maladies.

Qu’est ce que la santé et surtout la bonne santé ?

La santé est définie par l’Organisme mondial de la santé en 1946 comme un état complet de bien-être physique, mental et social. Plus précisément la santé est un état de bonne adaptation physiologique aux conditions éminemment changeantes de l’environnement physique, psychique et social.

La fragilité de la santé :

Selon le dictionnaire Littré, l’état de santé s’oppose à l’état de maladie qui lui constitue une détérioration de la santé et/ou une « physiologie dérangée », de Claude Bernard.

La physiologie étant elle-même la science qui traite des fonctions des organes chez les êtres vivants.

Par ailleurs, il est évident que la santé et la maladie constituent par analogie avec les mathématiques modernes, des ensembles « flous » et qu’elles ménagent entre elles de nombreux états intermédiaires. L’importance de l’hygiène alimentaire ou la diététique est essentielle pour prévenir la pathologie ou la maladie et conserver la santé.

Les besoins nutritionnels doivent être définis selon les différentes facettes du manque de tonus physique comme la fatigue, la convalescence, la lassitude physique et la faiblesse des personnes âgées pour retrouver la vigueur, la santé.