SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



Définition de la convalescence et état convalescent

NOUVEAU : Notez l'article avec les étoiles !

 

Les états de convalescence s’accompagnent généralement d’une grande faiblesse. Les périodes de transition entre la maladie et le retour à la santé définissent ces états de convalescence ou d’états de post-maladie.

Il existe aussi des états de pré-maladie marqués pas de la faiblesse physique qui sont intermédiaires entre la santé et la maladie. Les états de pré-maladie contrairement aux états de convalescence sont des périodes d’incubation. Ces périodes interviennent dans le temps qui s’écoule entre l’action d’une cause morbifique sur l’économie de l’organisme et l’invasion de la maladie.

Ces causes sont extrêmement variées, elles vont de l’incubation des maladies microbiennes ou virales qui intéressent l’immunité, aux multiples stress de l’existence qui mettent en cause nos systèmes d’adaptation (hormones, neuromédiateurs) et préparent la maladie, comme l’ont montré les travaux américains de Rahe et coll. et leur « échelle pathologique des évènements récents », ainsi que ceux du groupe français d’études de la fatigue.

Qu’elle fasse suite à des maladies infectieuses, médicales ou chirurgicales, ou bien à des stress importants, la convalescence se définit par un état de catabolisme intense où la masse protéique maigre de l’organisme et les réserves en médiateurs et en hormones sont fortement abaissées.

La fièvre, les phénomènes immunitaires actifs ou passifs, les opérations chirurgicales ou les grandes émotions constituent des dépenses considérables pour l’organisme, dépenses qui demandent à être remboursées.

L’économie organique et vitale est en état de dette et son remboursement exige beaucoup plus de temps que celui de la dépense. Certains compléments alimentaires apportent les éléments qui permettront la reconstitution du capital santé pendant les périodes de convalescence, de lassitude et de vieillesse.