SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



L’utilisation d’un composteur dans le jardin ou la maison

Comment composter les déchets pour diminuer son empreinte écologique ?

Le recyclage maison, c’est tendance !
En pavillon ou en appartement, l’heure est au compostage pour tous. D’abord écologique, il réduit le nombre de déchets organiques émis par foyer. Il s’avère être également l’ami de votre portefeuille puisque des solutions économiques s’offrent à vous.
Concernant le choix de votre composteur, il existe plusieurs formules :

  • ouvert ou fermé,
  • fixe ou rotatif,
  • vertical ou horizontal,
  • en bois, en treille ou plastique.

Veillez cependant à bien choisir votre modèle du composteur selon l’utilisation que vous en faites. Sachez par exemple qu’un bac en bois est généralement plus solide et imputrescible, alors qu’un bac en plastique conserve mieux la chaleur en hiver.
Même si on en trouve à tous les prix (de 30 euros à 300 euros), le plus économique reste la fabrication artisanale.
En maison ou en appartement, le composteur trouve sa place qui n’est pas exclusivement voué au balcon ou au jardin. On peut le mettre en intérieur avec des techniques telles que le lombricompostage qui fait appel à des vers de terre.
Quelle que soit la technique que vous adoptez, le fonctionnement d’un composteur reste assez simple. Quant aux odeurs et aux insectes, leur présence révèle un déséquilibre fortuit dans le compostage (bac trop humide, par exemple).

Dans votre jardin, préférez l’utilisation d’engrais naturels (poudre de roche, poudre d’os, cendres de bois) et employez du compost élaboré à partir de déchets organiques, pour améliorer naturellement, efficacement et durablement la structure du sol et sa fertilité.