SanteVerte.org

L'écologie du corps et de l'esprit pour être plein d’énergie



Comment méditer facilement SANS avoir de temps

NOUVEAU : Notez l'article avec les étoiles !

 


Voici la retranscription…

Bonjour. C’est Sylvain.

Aujourd’hui, je vais vous donner l’approche pour méditer facilement.

Et sans ajouter de temps à votre journée sûrement déjà bien chargée.

Souvent, nous croyions que méditer demande des connaissances, de potasser des livres, cela demande énormément de pratique ou je ne sais pas quoi…

Et en réalité, il est beaucoup plus facile de méditer qu’on le croit…

Pour preuve, ce sont les enfants qui se mettent le plus facilement à la méditation.

Ça peut être quelque chose de très spontané pour eux.

Et il faut savoir aussi que cela ne demande pas forcément plus de temps.

Il existe un type de méditation qui est vraiment bien pour les gens qui n’ont pas le temps.

Il s’agit tout simplement de la méditation marchée.

Parce que nous marchons déjà que ce soit pour aller au travail, pour faire les courses…

Nous marchons à plein de moments dans la journée.

Et c’est important de ne pas marcher juste comme ça en pensant à autre chose.

On peut déjà lâcher beaucoup de stress.

On peut déjà tout simplement être plus présent dans son corps.

Lâcher de l’angoisse également.

Tout simplement en méditant à chaque fois que l’on marche.

Et donc, c’est possible, cela ne demande pas plus de temps.

Et il faut savoir que la méditation marchée… c’est la méditation la plus facile qui est adaptée quand on pense beaucoup.

La méditation marchée convient bien aux personnes qui pensent énormément…

Alors que la posture debout, la posture assise et surtout la posture allongée sur le dos conviennent aux personnes calmes.

Tout le monde peut le faire, tout le monde peut être conscient quand il marche.

Voilà, en ce moment, j’ai le pied droit devant ou j’ai le pied gauche devant…

Sans se dire cela, mais tout simplement… en sentant son pied avant en avant.

En sentant son pied arrière en arrière.

En sentant son pied quand il dépasse l’autre.

En sentant tout simplement les bras se balancer.

En sentant également la respiration.

En étant présent, vraiment attentif au corps quand on marche.

Et déjà, cela est de la méditation.

Alors évidemment, on n’est pas conscient forcément de tout son corps en même temps, même si c’est préférable.

On peut se focaliser sur une partie du corps.

Changer de partie du corps.

Rester attentif là où la concentration se place tout simplement, naturellement, spontanément.

Et ça, c’est quelque chose de très spontané (comme je viens de le dire)… très fluide, qui permet de garder l’attention relativement facilement.

Et on n’a pas besoin d’augmenter le pas, de marcher plus vite ou de marcher plus lentement.

On peut tout simplement s’adapter au pas que l’on a déjà.

Si on veut aller plus loin dans la technique, il y a la méditation afghane qui peut convenir dans certains cas de figure.

Si on considère que l’on peut lâcher chaque pensée grâce à chaque pas.

Il est facile de s’adapter à la marche que l’on a déjà, à la respiration que l’on a déjà.

Pas la peine de vouloir forcément allonger son pas ou le souffle.

On peut garder simplement le souffle que l’on a.

Et d’être simplement conscient que l’on a soit un souffle court, soit un souffle long.

En étant tel que l’on est, en étant tel que l’on marche déjà.

L’attention au corps permet de lâcher les pensées beaucoup plus facilement.

On n’est plus embarqué par les pensées comme d’ordinaire.

Et cela est important, du coup, on peut plus facilement lâcher le stress.

On peut être joyeux d’être dans l’instant présent.

Alors, bien entendu, ça dépend aussi de notre niveau de stress.

Et si on médite correctement en marchant, il y a un moment où on se sent tout simplement bien.

On retourne à la condition normale.

Et donc, ce n’est pas quelque chose de compliqué, qui nécessite de lourdes connaissances philosophiques, spirituelles…

Il s’agit tout simplement d’être soit même tel que l’on est déjà.

D’être tel quel et d’aller ainsi tel quel.

Comment faire ?

Je ne sais pas si vous vous en rendez compte… mais, généralement, que ce soit pour amener les enfants à l’école, aller au travail ou faire des courses ou même faire le ménage chez vous…

Vous pouvez méditer grâce à ces pas réguliers.

Vous pouvez aussi marcher de manière plus volontaire en faisant une randonnée.

Mais cela nécessiterait d’aménager un temps supplémentaire si vous ne randonnez pas déjà.

Vous pouvez, dès à présent, utiliser les moments où vous marchez déjà au cours de votre journée.

Et être naturellement attentif à ce que vous êtes en train de faire, c’est-à-dire marcher, respirer…

Tout en ayant des pensées qui surgissent et qui disparaissent.

Voilà, c’est à vous de jouer, j’espère que vous pratiquerez.

Cela vous permettrait de lâcher beaucoup de stress, d’angoisse et des tensions dans le corps.

Mais aussi de mieux respirer.

À bientôt pour un nouvel audio.